jeudi 27 mars 2014

La fabrique de farine : Salmanque, avant le tourisme


Le dernier article portait sur les moulins de Zamora. Voici un deuxième exemple du patrimoine industriel, encore consacré à la fabrication de la farine. La comparaison va vite s’arrêter, vous allez comprendre pourquoi. Les moulins de Zamora sont en effet des dinosaures par rapport au monument dont je vais vous parler aujourd’hui. La construction des lieux se termine en 1885, près de 900 ans après la première mention des sept moulins de Zamora. Il semble qu’ils ont été construits sur les ruines d’un ancien moulin. En 1897 les machines Bühler sont installées. Au début du XXe siècle la fabrique transforme jusqu’à trente tonnes de blé par jour. Longtemps l’ancienne usine reste sous la responsabilité de l’hôtel Casino, qui occupe les lieux. C’est très récemment seulement que l’on a eu le souci de rendre accessible le bâtiment. La réhabilitation s’est faîte au début des années 2000. Vous pouvez admirer et comprendre le fonctionnement des machines qui permettaient la fabrication de la farine.  




La visite est libre et gratuite. Pour preuve il n’y a personne pour vous accueillir, on pourrait croire que tout est abandonné. Certains reprochent au Casino de s’en servir uniquement comme remise pour les meubles inutilisés. Vous me trouverez peut-être indulgente, mais je comprends que ce lieu ne soit pas leur souci principal. Par les temps qui courent, de surcroît en Espagne, une entreprise privée investit rarement dans une activité qui ne va rien lui rapporter. Malgré tout les lieux sont utilisés pour des visites éducatives et des expositions, la fabrique est préservée. C’est une visite qui vaut le détour car elle donne à la ville une dimension industrielle qui n’est pas vraiment visible dans le centre historique. Je vous conseille d’aller jusqu’à la fabrique de farine lors de votre visite du musée de l’automobile voisin. Bonne visite à Salamanque.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire