dimanche 23 mars 2014

Les moulins de Zamora : un nouveau regard sur la ville


            Chose promise, chose due, nous quittons les musées pour une promenade au grand air. Si la majeure partie des visites dans la ville de Zamora se fait intra-muros (les églises, certains immeubles modernistes, le château…), sortons aujourd’hui des murailles. Je vous emmène découvrir les petits moulins installés sur le Duero, après avoir goûté à l’héritage romain et préhistorique, allons à la rencontre du Moyen-âge. 




            Ces moulins à eau peuvent être considérés comme la première industrie de la ville. Si la première mention écrite des bâtiments remonte à 986, on sait qu’ils furent souvent reconstruits depuis le Xe siècle. Longtemps ils restèrent la propriété de l’Eglise, précisément du chapitre de la cathédrale. Les sept roues produisaient l’énergie nécessaire pour moudre le blé. Le XIXe siècle sonne le glas des moulins qui, en tant que bien de l’Eglise, sont confisqués et laissés à l’abandon. Il faudra attendre 1994 pour que l’on s’inquiète du devenir des moulins. Ils passeront alors sous le contrôle de différentes institutions et associations. En 2008 les moulins renaissent après une longue restauration, cette dernière, très réussie, reçoit le prix « Europa Nostra » qui récompense la conservation et la restauration des éléments du patrimoine. Les trois bâtiments que nous pouvons parcourir librement aujourd’hui sont un lieu d’exposition permanente sur l’eau et sur la vie du fleuve, sa faune, les oiseaux notamment, et aussi sur les personnes qui l’écoutent vivre comme les pêcheurs.   


            Cette visite originale ne vous prendra pas énormément de temps, en moins d’une demie heure cette petite promenade vous amènera à recentrer, en partie, votre vision de la ville sur le fleuve et sur l’importance de l’industrie dans la région. La renaissance des moulins va de pair avec celle de la ville qui peu à peu met en valeur ses atouts touristiques. C’est un des plus anciens exemples de patrimoine industriel, bien que l’expression soit un peu anachronique, que vous pourrez observer lors de votre voyage en Castilla y Leon. Enfin vous aurez là un point de vue assez original, à pied sec en plein milieu du fleuve, vous pourrez admirer le pont auquel je devrai consacrer un article. Bonne visite et rendez vous pour le prochain article à Salamanque.

Les moulins au premier plan


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire