dimanche 30 mars 2014

L'église San Marcos : une église comme nulle part ailleurs

                 Depuis que j’ai lancé ce blog, en septembre dernier, j’ai souvent mentionné le fait qu’une part essentielle du patrimoine de la région est constituée d'édifices religieux. Mais excepté quelques monastères et les cathédrales, je n’ai pas vraiment surchargé le blog de billets sur cette facette touristique de la région. Pour une fois je ne respecte par l'alternance des villes que j'ai pratiquée jusqu'ici, nous restons à Salamanque pour ce premier article.



            « De toutes façon les églises, elles se ressemble toutes », si vous adhérez à cette affirmation ou au contraire si vous souhaitez prouver à vos amis à quel point l’art religieux peut être surprenant, cet article est fait pour vous. Le centre de Salamanque possède une grande variété d’églises et permet de découvrir de nombreux styles architecturaux. Je vous emmène dans une petite église dont je suis tombée sous le charme dès 2010, sans avoir pu, alors, en pousser les portes, San Marcos, à la limite du centre historique, a la spécificité d’être parfaitement circulaire (diamètre intérieur environ 20m).  
            Cette étrange église a fait couler beaucoup d’encre et les historiens ont longtemps débattu autour d'elle. De style roman, elle possède bien un schéma en trois nefs à l’intérieur, mais l’extérieur a fait s’arracher les cheveux aux spécialistes. Premier problème, la chronologie, on ignore la date de construction de l’église, peut-être dernier tiers du XIe ou bien début du XIIe. On sait seulement qu'elle fait l’objet d’une cession en 1202 de la part du roi, à l’égard de la ville, la condition étant de prier pour les rois du Leon. Certains ont proposé l’hypothèse suivante : le monument aurait été appuyé à l’ancien rempart de Salamanque, comme c’est le cas à Avila, mais visiblement les remparts étaient un peu plus loin. Au début du XXe siècle certains bâtiments sont rasés et l’espace autour du monument est dégagé. La première restauration sérieuse a lieu en 1967. Les peintures qui sont visibles aujourd’hui lors de la visite datent du XIVe siècle environ, elles furent redécouvertes lors de cette fameuse restauration. Un jour peut-être comprendrons nous ce qui a poussé les premiers architectes du bâtiment à adopter cette forme originale.
            S'il y a une église à voir à Salamanque, après la cathédrale et le couvent de San Esteban, c’est bien celle là. L’intérieur est un peu sombre. Mais une église ronde comme celle là vous aurez rarement l’occasion d’en visiter. Cela permet d’élargir notre panorama architectural concernant les églises chrétiennes d’un exemple hors du commun. Je n’irai pas jusqu’à affirmer qu'elle est unique en Europe, je serais ravie si quelqu’un me trouvait un autre exemple, mais c’est en tout cas extrêmement rare comme configuration. Un bon moyen de susciter la curiosité de vos enfants, qui en auront peut-être assez de visiter des monuments religieux, ou de saisir l’attention du groupe que vous accompagnez. Bon circuit à Salamanque, en espérant que vous ne fassiez pas l’impasse sur cette surprenante visite.   


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire